Il faut que les Africains s'assument et collaborent entre eux

Dans un entretien de 20 minutes en 2 parties accordé à Ousmane GUEYE, l'animateur du magazine radio "eTech", en marge du 3ième dialogue des parties prenantes de l'Espace en Afrique, le Dr Tidiane OUATTARA, Expert en Sciences Spatiales et Coordonnateur du Programme de support GMES et l'Afrique, a présenté sa vision du secteur Spatial en Afrique.

Le Dr Tidiane OUATTARA (à gauche) et M. Ousmane GUEYE

Le Dr. OUATTARA y a notamment présenté les développements en cours du secteur et le rôle qu'entend jouer l'Union Africaine dans ce processus. 

Car le marché de l'Espace se développe rapidement, est à la fois très important et très prometteur. Or, face à ce développement, les pays africains s'organisent en ordre dispersé et de manière inégale, l'Afrique dilapide des fonds pour acquérir des ressources, moyens et services, qu'elle peut très bien trouver chez elle grâce à un certain nombre de transformations. Et pour le Docteur Tidiane OUATTARA, il n'y a pas de doute : l'Afrique sera le nouvel Eldorado dans le domaine spatial! 

Ce sont des transformations par exemple proposées par la Stratégie Africaine de l’Espace : Penser ensemble, mieux coordonner et rationaliser l'utilisation des ressources existantes et à venir en la matière, favoriser l'investissement dans des compétences, services et produits proposés par des Africains, revoir les politiques nationales et régionales de formation, les aligner sur les besoins, impliquer le secteur privé dans l'élaboration de ces formations, attirer les financements. 

C'est aussi la raison de la très récente création de l'Agence Africaine de l'Espace (AfSA), décidée par l'Union Africaine au milieu des années 2010, et qui s'installera au Caire en Egypte. Le crédo de cette agence pourrait être : En consolidant mieux nos positions communes, nous pouvons mieux imposer la prise en compte de nos intérêts. 

Les Sciences spatiales sont un instrument idéal pour accompagner le développement de l'Afrique: 
  • Elles permettent de fournir des informations indépendamment des frontières et dans de nombreux secteurs.
  • Elles permettent d'accompagner et d'orienter un développement économique et social durable, la quantification des ressources naturelles disponibles, la planification de leurs usages aux niveaux national, régional et continental.
  • Elles sont un instrument d'unification, d'intégration, un outil qui peut contribuer à atténuer des tensions géopolitiques qui se créent ou se cristallisent autour de ces usages. 

Le Dr. OUATTARA martèle: "Il faut que les Africains s'assument, il faut que les Africains collaborent entre eux, il faut que l'Espace soit un moyen d'intégration, de prospérité, et de recherche de la paix". Et de mentionner les cas de la gestion des eaux de surface et souterraines du Niger, de la gestion des eaux du lac Tchad, des forêts d'Afrique centrale, du changement climatique... puis de conclure cet entretien en précisant que pour lui les Sciences et les Technologies spatiales ne servent  au final qu'à l'être humain, à sa recherche du développement économique pour une paix durable...


Toute l'entrevue est accessible en ligne en cliquant sur le lien suivant:


Comments