"GMES, et l'Afrique", marque la Journée Internationale de la Mangrove 2020 en Afrique de l'Ouest

Plusieurs radios communautaires des localités situées dans la zone de la réserve de biosphère du Delta du Saloum, ont été mises à contribution pour une large sensibilisation sur l’importance et l’utilisation des données d’observation de la Terre (EO) dans le suivi et la gestion des écosystèmes côtiers et marins à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la mangrove édition 2020.



Les organisateurs, l’ONG Wetlands International Afrique (WIACO) et le Centre de Recherches Océanographiques de Dakar-Thiaroye (CRODT), ont voulu mettre à profit cette célébration annuelle à Toubacouta dans le Niombato, pour unir leurs efforts afin de mieux toucher les cibles, informer et sensibiliser les acteurs de la gestion et de la conservation sur l’importance et l’utilisation des données d’observation de la Terre (EO) dans le suivi et la gestion des écosystèmes côtiers et marins.



Il a été beaucoup question de la sensibilisation des acteurs sur le projet "GMES and Africa". Des associations villageoises, des organisations professionnelles de pêche, des services techniques de l’environnement et de la pêche avaient pris part à cette journée et la diffusion de la célébration était assurée en direct depuis Toubacouta sur internet et aussi à travers sept radio communautaires. 




Selon Mme GUEYE Aissatou Fall Ndoye, point focal du projet au Sénégal et Aménagiste des Pêches à la Direction des Pêches Maritimes du Ministère de la pêche et de l’Economie Maritime qui a introduit le thème : Utilisation des cartes de zones potentielles de pêche (PFZ) dans la gestion et la conservation des ressources halieutiques, « la préservation des écosystèmes marins et côtiers revêt une importance stratégique de référence avec le renforcement de la coopération nationale, régionale et mondiale dans la conservation et le maintien de l’intégrité physique des océans et l’utilisation durable de ses ressources ».




Des solutions novatrices sont saisies dans la collecte et le traitement des données, et de nouvelles applications dans le cadre du réseau mondial de surveillance de l’environnement avec l’utilisation de la géoinformation selon elle pour souligner ainsi, le rôle des données d’OT dans le suivi et la gestion des ressources. Ce qui a contribué à la mise en œuvre du projet intitulé : « Suivi global de l’Environnement et la Sécurité en Afrique (GMES et l'Afrique) dont l'objectif global est de fournir aux décideurs des informations et des outils d’observation de la Terre (OT) qui appuieraient une gestion efficace des ressources marines et côtières en Afrique de l’Ouest. 

Comme l’a indiqué le Dr Ndiaga Thiam, Chercheur à l’ISRA/CRODT, « près de 40% du PIB proviennent des produits du secteur dans de nombreux pays de la sous-région et le poisson constitue une part importante d’apport en protéine animale » alors que ces avantages sont actuellement menacés en raison entre autres des mauvaises pratiques de gestion et les pêches illicites, non déclarées et non réglementées, des pratiques de pêche prohibées et de la non sélectivité des engins de pêche entraînant les rejets massif en mer.  


"GMES, et l'Afrique", est un programme d'observation de la Terre de l'Union Africaine établi conjointement avec l'Union européenne, et conçu pour renforcer les capacités en Afrique pour l'exploitation et l'utilisation optimales des systèmes, données et technologies d'observation de la Terre en vue du développement durable du continent.  



Contact and sources

Comments