Le Barrage de Samandéni au Burkina Faso inscrit sur la liste des sites Ramsar grâce au Projet GDZHAO

Le Gouvernement du Burkina Faso a fait inscrire, le mercredi 28 octobre 2020, le Barrage de Samandéni sur la liste des sites Ramsar. Cette inscription qui porte le numéro 2439, consacre le 25ème site du Burkina Faso comme zone humide d’importance internationale.




Ce résultat qui est un exploit en soi si on le place dans le présent contexte de ralentissement des activités économiques à cause de la pandémie du COVID 19, a été rendu possible grâce à un projet intitulé "Gestion Durable des Zones Humides pour le Renforcement de la Sécurité Alimentaire et de la Résilience des Écosystèmes en Afrique de l’Ouest (GDZHAO)". 

GDZHAO est l’un des douze projets financés à travers le continent africain par le Programme d’appui de la Commission de l’Union africaine intitulé « Suivi global pour l'Environnement et la Sécurité » - en Anglais Global Monitoring for Environment and Security in Africa (GMES, and Africa). Ce programme dans sa première phase a lancé en 2017 un appel à projets auquel a répondu un consortium d’institutions en Afrique de l’Ouest conduit par le Centre de Suivi Ecologique (CSE) de Dakar au Sénégal. C’est ainsi que la proposition du projet GDZHAO a été retenue et financée, avec une couverture géographique touchant huit pays (le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal). 

Au Burkina Faso, les activités du projet GDZHAO ont été coordonnées par l’Institut Géographique du Burkina (IGB), en étroite collaboration avec le Ministère de l’Environnement, de l’Économie Verte et du Changement Climatique à travers le Secrétariat Permanent du Conseil National pour le Développement Durable (SP-CNDD) et d’autres institutions telles que l’Université Joseph KI-ZERBO de Ouagadougou, avec la contribution d’autres experts du secteur privé (Centre d’Etudes, de Recherche et de Production en Information pour l’Environnement et le Développement Durable – CERPINEDD, Cabinet International d’Expertises Économiques Environnementales, Sociales et Spatiales – EXPERTISE 2ES).

Le travail de l’équipe du projet GDZHAO au niveau national a permis de fournir de nombreuses données et informations géographiques qui ont apporté une base scientifique solide à l’approbation de la fiche descriptive Ramsar (FDR) du site candidat.

Le Barrage de Samandéni avait été inauguré le 30 novembre 2019 par le président du Faso, SE Roch Marc Christian Kaboré.  L’Inscription du Barrage de Samandéni comme site Ramsar est un des acquis majeurs du projet pour le Burkina Faso et particulièrement pour les populations riveraines et tous les acteurs du développement. Elle constitue en effet une reconnaissance internationale des activités locales pour la protection de la biodiversité. En outre, elle traduit la prise de conscience de la valeur de la zone humide et matérialise un engagement politique sur le long terme en sa faveur. A travers cette reconnaissance, se présentent des opportunités d’appui pour des projets concernant la zone humide.

Les détails sur ce nouveau site Ramsar sont accessibles sur le site web de la Convention à l’adresse suivante


Remerciement
  • La République du Burkina Faso remercie l’Union Européenne et l’Union Africaine qui se sont mises ensemble pour assurer en partie l’appui financier et technique du Programme "GMES, et l'Afrique".

Contacts
  • Oumar Issa SANON, IGB / Point focal du projet GDZHAO au Burkina – oumar.sanion[at]gmail.com ;
  • André Baya BASSOLE, CERPINEDD / Expert Technique du projet GDZHAO au Burkina – bassoland[at]gmail.com ;
  • Mahamadou TIENDREBEOGO, SP-CNDD / Expert Communication du projet GDZHAO et Point Focal Ramsar du Burkina – tiendrebeogom[at]hotmail.com.

Plus d'information


Crédit: Raymond Ouedraogo, 2019



Comments