Un système d’alerte des forêts d’Afrique Centrale en cours de développement

Le CAFWS (Central Africa Forest Warning System) est le système d’alerte des forêts d’Afrique Centrale sur lequel le Consortium AGEOS travaille en ce moment dans le cadre de GMES et l'Afrique. Ce nouvel outil de surveillance des forêts permettra de mieux planifier et surveiller l’utilisation des terres en Afrique Centrale




L'Afrique centrale abrite la deuxième plus grande forêt tropicale au monde avec plus de 240 millions d'hectares. Cependant, le taux de perte de forêt naturelle ne cesse de croître. Une évaluation des ressources forestières mondiales de la FAO (2020) a révélé une perte d'environ 3,1 millions d'hectares de forêts naturelles au cours des cinq dernières années dans cette région. Bien que les réformes politiques et de gouvernance dans la région avancent, la mise en œuvre de celles-ci reste cependant problématique.

Le programme GMES & Africa, à travers le projet SEFAC, se propose d’appuyer les gouvernements dans cette quête de gestion durable des forêts par la mise à disposition des données, des technologies et services d’observation de la terre qui contribuent à l’élaboration de politiques environnementales favorables au développement durable de l’Afrique.

L’un des objectifs de ce programme est le développement d’infrastructures qui permettront une meilleure gestion des ressources naturelles.

Ainsi, le Consortium AGEOS qui met en œuvre le projet SEFAC a lancé le développement d’un système de suivi des forêts tropicales dénommé CAFWS (Central Africa Forest Warning System), système d’alerte des forêts d’Afrique Centrale.

Le principal objectif du CAFWS est d'améliorer les capacités des administrations forestières, environnementales et des décideurs politiques dans le but de surveiller et évaluer la dégradation des forêts à partir des produits et données d’observation de la terre de type Sentinel ou Landsat.

Ce nouvel outil devra fournir des informations de manière opérationnelle à tous les acteurs travaillant dans le suivi des ressources naturelles en temps quasi-réel, c’est-à-dire en moins de deux (2) heures après la mise à disposition du produit par le fournisseur de données. Ceci permettra aux services en charge de contrôle et de gestion forestière d’être plus réactifs.

Le CAFWS fournira des tableaux de bord, des géoservices pour la visualisation interactive des changements du couvert forestier.

Les fonctionnalités du système seront offertes à travers une application client-serveur « CAFWS Web» sur le Web et une application mobile autonome appelée « CAFWS App » fonctionnant sur smartphones. L’application mobile CAFWS App permettra de recevoir les alertes automatiquement détectés par CAFWS Web et de les vérifier sur le terrain.


Pour plus d’information sur le Programme GMES & Africa et le Projet SEFAC : sefac-gmes@blogspot.com









Comments